Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • Remise de certificat d'aptitude à l'E2C 93

Article précédent
Bison Futé vous souhaite une bonne année

Article suivant
Suite et fin des voeux dans le département

Remise de certificat d'aptitude à l'E2C 93


J'ai participé ce matin à la remise des certificats d'aptitudes aux élèves de l'E2C de Seine-Saint-Denis en présence d'Edith Cresson, ancienne Premier Ministre et présidente de la fondation E2C, de Jean-Paul Huchon, président du conseil régional , de Claude Bartolone, président du conseil général 93 et Christiane Barret, Préfet à l'égalité des chances, plus les partenaires habituels (entreprises, CCIP et chambres des métiers). Je remplacais Claude Pernès cofondateur des E2C dans le département et je m'attendais à une cérémonie oecuménique au cours de laquelle tous allaient se féliciter des bons résultats de ce projet mis en avant par le plan Espoir Banlieue de Fadéla Amara.

Et bien, je ne suis pas déçu d'être venu, puisque Mme Cresson, MM. Huchon et Bartolone, ont profité de cette tribune pour tomber à bras raccourcis sur le gouvernement et l'Etat qui selon eux n'aidaient pas assez ces structures. Et pour ajouter à la confusion des genres, ils ont chacun leur tour extrapolé sur les grèves et la réforme de l'Education Nationale.

Bref, on se serait cru à un meeting socialiste. La pauvre Christiane Barret a tant bien que mal essayé de renverser la vapeur mais sans réelle conséquence. Et votre serviteur n'a malheureusement pas été invité a prendre la parole pour défendre l'action gouvernementale et regretter cette grève qui en prériode de crise pénalise encore plus les entreprises.

Nous sommes un pays d'enfants gatés qui ne connaissent pas leur chance et où une minorité d'ultraprivilégiés sous couvert de progression sociale prennent en otage le reste du pays. Je trouve qu'encourager ,voire justifier ces grèves dénote une attitude des responsables politiques d'opposition bien cavalière que je déplore fortement. Ils auront beau jeu après de stigmatiser des indicateurs de croissance bien faibles.

Enfin, à part cette séquence politique regrettable, les responsable de l'E2C avaient bien fait les choses, en mettant en avant, ce qui le plus immportant, ces jeunes gens qui se sont donnés les moyens de se construire un avenir.

De droite à gauche: C. Bartolone, E. Cresson, JP Huchon, D. Brunel et moi.

Publié le 28/01/2009

Commentaire

Recopiez le code