Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • Emprunts toxiques : Les banques ne sont pas les seules responsables

Article précédent
Collèges : priorité à l’éducation

Article suivant
L'art fait son baptême de l'air chez DOMUS!

Emprunts toxiques : Les banques ne sont pas les seules responsables


Claude Bartolone va demander à la justice d’examiner la responsabilité des banques dans la souscription massive d’emprunts dits « toxiques » par le département de la Seine-Saint-Denis. 

 Les élus locaux n’étant pas des financiers de métier, il incombe à la banque de s’assurer que ses clients ont une bonne compréhension des risques qu’ils prennent.

 Néanmoins, dans cette affaire, la responsabilité des banques ne doit pas faire oublier celle de l’exécutif départemental qui a pris la décision de souscrire ces emprunts.

De 2004 à 2008, le département était dirigé conjointement par les communistes et les socialistes. S’il est démontré que les banques n’ont pas suffisamment informé les élus au pouvoir, il faut aussi souligner que ceux-ci n’ont pas pris la précaution de s’entourer d’experts compétents.

Il serait trop facile de s’absoudre de cette responsabilité. Les citoyens ne demandent pas à ce que leurs responsables politiques soient omniscients. Ils ont cependant le droit de demander que ceux-ci connaissent leurs limites et sachent faire appel à des experts quand la situation l’exige.

Que la justice examine le niveau de responsabilité des banques dans cette affaire est une excellente nouvelle.

En revanche, l’exécutif qui a pris les décisions en cause dans cette affaire devra aussi répondre de ses actes.

Publié le 30/10/2008

Commentaire

Recopiez le code