Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2018 / 2019
  • Acte XIII : la France doit pouvoir vivre librement le samedi !

Article précédent
Grand débat national : il était temps !

Article suivant
Acte XIV : combien de temps ?

Acte XIII : la France doit pouvoir vivre librement le samedi !


Pour le 13ème samedi consécutif, les rues des grandes villes françaises ont été le théâtre d’affrontements toujours plus violents et d’exactions toujours plus abjectes.
Aucune revendication, aussi légitime soit-elle, ne peut justifier le fait de s’en prendre aux forces de l’ordre, d’incendier un véhicule de l’opération Sentinelle chargée de lutter contre le terrorisme, de mettre le feu au domicile familial d’un élu de la République française sous prétexte de ne pas partager les mêmes opinions.
Quand la violence prend le pas sur le dialogue, quand l’intimidation tient lieu d’argument, quand l’ultra violence d’une minorité fait du tort à tout un pays, il est grand temps de dire stop.
Stop aux casseurs qui décrédibilisent le cri de désespoir poussé par les premiers gilets jaunes et qui entravent toute tentative de dialogue. Il ne faut pas se tromper : leur but n’est pas de trouver une solution pérenne, mais bien de faire émerger une atmosphère de chaos et de tension.
J’espère donc sincèrement que les agitateurs qui soufflent sur les braises et qui provoquent, de manière plus ou moins consciente, le passage à l’acte des groupuscules ultra violents retrouveront rapidement la raison.
Et que la grande majorité des Français qui subissent chaque semaine les désagréments liés aux manifestations puissent retrouver le droit de circuler, de s’exprimer et de vivre librement le samedi.

Publié le 12/02/2019

Commentaire

Recopiez le code