Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2018 / 2019
  • Oui à la force du dialogue, non à la violence

Article précédent
Discours des voeux à la population 2019

Article suivant
Grand débat national : il était temps !

Oui à la force du dialogue, non à la violence


Les gilets jaunes historiques n’ont jamais voulu mettre à bas la République. Ils ont des revendications à faire valoir et ne confondent pas violence et arguments.
Car si je comprends la misère, le désespoir et la colère, en tant que républicain, en tant que démocrate, je ne peux pas tolérer la violence, les invectives, le mépris et les coups qui sont portés aux forces de l’ordre, à nos institutions et à la France depuis plusieurs semaines.
Au contraire, nous devons condamner avec force ceux qui organisent le désordre, se répandent dans la haine et l’agressivité. C’est un affaiblissement inacceptable de notre pays.
A l’heure où les images qui nous parviennent des manifestations sont de plus en plus violentes, où les journalistes sont bousculées dans nos rues et que la tension monte dans tout le pays malgré les mesures annoncées par le gouvernement, il est grand temps de se retrouver pour échanger, se comprendre, faire avancer les choses. .
Je suis un élu de terrain et je rencontre, au quotidien Rosnéens confrontés aux problématiques dénoncées par les gilets jaunes : matraquage fiscal, sentiment d’être déconnecté des décisions politiques nationales, peur du déclassement social, situations personnelles alarmantes et qui semblent irréversibles…
Il faut bien entendu répondre à ces inquiétudes qui touchent nos compatriotes. Mais il faut aussi garder en tête que la violence et la profanation des symboles de la République ne feront que cristalliser les tensions, radicaliser les comportements et affaiblir notre pays.
Je demande donc que l’ordre public soit maintenu, que les prochaines manifestations soient placées sous le signe de l’apaisement et que les échanges qui suivront permettent de renforcer l’union nationale et de solidifier nos institutions.

Publié le 07/01/2019

Commentaire

Recopiez le code