Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • Vive Paris 2024 : une journée historique après un siècle d’attente

Article précédent
Journée nationale de l’alphabétisation : Rosny...

Article suivant
Sondage du Parisien : journalisme déconnecté du ...

Vive Paris 2024 : une journée historique après un siècle d’attente


Ce 13 septembre 2017 est pour nous, Français, une journée historique. Depuis 1924, les Jeux Olympiques d’été semblent bouder l’hexagone, pays dans lequel le baron Pierre de Coubertin avait fait renaître les Jeux en 1894. Et pourtant, aujourd’hui à Lima, après un siècle d’attente et de cuisants échecs (candidatures de 1992, 2008 et 2012), Paris est officiellement désignée ville hôte des JO 2024.

L’absence de suspense qui aura précédé ce moment très attendu ne gâche en aucun cas la qualité de la candidature parisienne, une proposition qui mêle histoire (célébration du centenaire des JO 1924), épreuves sportives dans des monuments mondialement connus (équitation au Château de Versailles, l’escrime et le taekwondo au Grand Palais, le beach-volley sur le Champ-de-Mars, le marathon et le triathlon au pied de la tour Eiffel,…), et développement local (le village situé à Saint-Denis sera éco-construit, et sera, après les JO, sera rendu habitable).

 

Une opportunité unique pour la Seine-Saint-Denis

Depuis quelques années, avec la Métropole du Grand Paris et la volonté politique de rééquilibrage des pouvoirs portée par Valérie Pécresse, la Seine-Saint-Denis est en plein essor. Petit à petit, l’image stigmatisante liée à notre département est contrebalancée par un projet ambitieux de développement territorial. Grâce à cette stratégie, les entreprises désirent aujourd’hui s’implanter dans nos communes, créant un nombre d’emploi conséquent, l’offre de transports en communs se développe davantage dans le département, de grands projets architecturaux éclosent,…

Les JO 2024 font partie de ces formidables opportunités pour que la Seine-Saint-Denis poursuive son développement, pour redorer son blason, et révèle la grande quantité de talents qui regorgent dans nos villes. Rosny fera partie de la fête puisque j’ai candidaté afin que notre ville accueille, durant la compétition, une équipe de rugby à 7.

Je pense que je rejoins la grande majorité des Français en déclarant que j’ai hâte d’être à la cérémonie d’ouverture du 2 août 2024, qui marquera le début d’une grande fête qui nous réunira tous autour d’une passion commune : le sport.

Publié le 13/09/2017

Commentaire

Recopiez le code