Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2018 / 2019
  • Hommage à la journée mondiale des droits des femmes

Article précédent
Emmanuel Macron : cette éolienne qui nous pollue

Article suivant
Présidentielles 2017 : Cachez ces programmes que...

Hommage à la journée mondiale des droits des femmes


Si le 8 mars est la journée mondiale des droits des femmes, c’est également l’occasion de célébrer la féminité dans son ensemble. Le monde ne serait pas le même sans femmes.

Je constate que malgré les progrès en matière d’égalité des sexes et en dépit de l’évidence, ces dernières ne sont pas encore considérées, même en France, comme égales aux hommes.

Les exemples de réussites féminines dans les domaines les plus variés ne manquent pourtant pas : Marie Curie qui a su s’imposer en sciences dans un siècle durant lequel les lauriers semblaient réservés aux hommes. Simone Veil, quant à elle, est devenue la première femme présidente du Parlement européen. Les Allemands quant à eux ont confié, et ce depuis douze ans, le destin de leur pays à Angela Merkel. Nous pouvons également citer la Chinoise Tu Youyou, Prix Nobel de Médecine pour la découverte d’une nouvelle thérapie contre le Paludisme, ou encore Malala Yousafzai pour sa lutte en faveur du droit à l’éducation au Pakistan.

Enfin, je souhaite rendre un hommage particulier à Aung San Suu Kyi, lauréate du prix Nobel de la paix en 1991, actuelle ministre des affaires étrangères, conseillère spéciale de l’Etat et porte-parole de la Présidence de la République de l’Union de Birmanie. Le courage et l’inébranlable volonté de cette femme, icone de l’opposition non-violente à la dictature militaire qu’a connu son pays, force le respect et doit tous nous inspirer.

Je veux également rendre hommage aux suffragettes et à leur combat pour l’acquisition du droit de vote en France. Cette lutte fut pacifiste mais obstinée, car motivée par une cause que les militantes savaient juste. Mais n’oublions pas que la France, en 1944, fut l’un des derniers pays européens à accorder aux femmes le droit de vote.

La ville de Rosny-sous-Bois n’est pas dépourvue d’exemples. Je pense tout particulièrement à Camille Ter-Mossesov qui fut une grande résistante, à Murielle Allouche, journaliste et écrivain, cette dernière s’est consacrée, le temps d’un livre, à honorer le devoir de mémoire.

Rosny-sous-Bois est, depuis l’année dernière, officiellement signataire de la charte européenne de l’égalité homme/femme. C’est une pierre de plus à l’édifice d’une société sans discrimination. Mais nous ne gagnerons ce combat qu’ensemble pour construire un monde où chacun pourra trouver sa place.

Publié le 08/03/2017

Publié le 08/03/2017

Commentaire

Recopiez le code