Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • Brexit : la fin de l’Europe ?

Article précédent
Dernier hommage à Benoite Groult et Edgard Pisani

Article suivant
Indigné par la manipulation de l’avocat de Sala...

Brexit : la fin de l’Europe ?


C’est officiel, la Grande Bretagne sort de l’Europe après une campagne haletante marquée notamment par l’assassinat de la députée travailliste Jo Cox.

Les Britanniques ou plutôt les anglais (car Ecossais et Irlandais du Nord ont voté pour l’UE) ont décidés de quitter l’Union Européenne déclenchant ainsi un cycle de décision que nous sommes tous incapables de prévoir. Il s’agit d’une plongée vars un inconnu qui n’a rien de rassurant.

Quelle seront les réactions des autres pays membres ? Le Brexit ne sera-t-il pas le début de la curée de l’Europe pour les nationalistes de tous les pays membres ? Quelles seront les conséquences économique et politique de ce choix ? Est-ce le début de la fin ou la fin du début ?

Bien malin celui qui pourra prédire l’avenir.

Pour ma part, je crois qu’il faut tirer les leçons de cette décision. L’Europe est bien souvent le bouc émissaire bien commode lorsqu’il faut justifier une décision, peut-être avons-nous raté des choses, c’est indéniable. Mais toujours est-il que le rêve de Jean Monnet et Robert Schumann représente plus que jamais un intérêt. Alors que l’horizon s’obscurcit, qu’une menace forte pèse sur nos pays, la tentation du repli sur soi et tentante. Pourtant, face à ces problèmes, seul l’union fait la force.

N’oublions pas que les Britannique bénéficiaient déjà d’un régime dérogatoire largement favorable. Eux avaient déjà droit à tout sans quasiment rien devoir. Ce sont eux qui ont freinés le développement de l’Europe politique, évolution nécessaire pour affronter de manière cohérente et efficace les problèmes. Ce sont eux qui ont fait de l’UE une vaste plateforme de libre échange, ouvertes à tous sans aucune contrepartie. Ils ont bloqué toutes les tentatives de protection.

Je crois au partenariat privilégié intra européen, je crois à l’Europe des peuples, je crois au rêve de paix. Mais je crois aussi que nous devons nous protéger face à nos concurrents internationaux, je crois que nous devons organiser les flux migratoires et non plus les subir, je crois que la paix n’est garantie que grâce à une certaine forme d’autorité.

Certains voient dans le Brexit, la fin de l’Europe. C’est une éventualité sérieuse. Toutefois, j’y vois aussi une opportunité de redistribuer le jeu et de modifier les règles à notre avantage. Il serait bon aussi de simplifier, l’administration européenne trop technocratique pour revenir à une échelle plus appropriée.

Pour cela, il faudra passer par le choix de dirigeants nationaux qui sauront sortir de leur médiocrité pour porter un projet politique intéressant, crédible, et enthousiasmant…

Publié le 24/06/2016

Commentaire

Recopiez le code