Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • Ecoeuré après les actes de cruauté envers les animaux

Article précédent
Scandaleuse affiche de la CGT contre la police

Article suivant
Un maire à la primaire : pourquoi je soutiens Ala...

Ecoeuré après les actes de cruauté envers les animaux


Mercredi soir, la police municipale a interpellé un individu devant le Leclerc du centre-ville, suite à l’appel d’une passante choquée de voir des chatons enfermés dans un sac plastique. Cet homme, un marginal déjà connu des services judiciaires, a alors été placé en garde à vue pour acte de cruauté envers les animaux et port d’arme de catégorie D. Après en avoir informé les officiers de la police judiciaire, les forces de l’ordre ont pénétré dans l’ancienne station essence que squattait l’individu, située boulevard Gabriel Péri. Ils y ont découvert la présence de 57 chats malades vivant dans des conditions d’hygiène déplorables ainsi que de 22 cadavres d’animaux témoignant « d’actes de cruauté évidente ».


Aujourd’hui, le prévenu est incarcéré à Fleury-Mérogis et devrait être jugé en comparution immédiate début juin pour actes de cruauté envers les animaux après avoir été soumis à une expertise psychiatrique.


Notre police municipale avait déjà eu affaire à l’individu le 11 mars dernier après avoir été alerté par un riverain du quartier où se situe le bâtiment désaffecté. Bien que les forces de l’ordre avaient déjà constaté la présence d’une soixantaine de chats, la police judiciaire avait classé cette affaire sans suite. De plus, le terrain étant privé, nos services ne pouvaient accéder au bâtiment sans avoir été saisi par des habitants.


Je remercie les forces de l’ordre qui ont mené leur travail à bien, ainsi que nos concitoyens vigilants au bienêtre de leurs prochains. Aujourd’hui, c’est à la Justice de suivre son cours.


Je suis également content que les animaux malades aient pu être pris en charge par des autorités compétentes, dans les meilleures conditions possibles.

Publié le 26/04/2016

Commentaire

Recopiez le code