Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • La gauche augmente de 9,5% la part départementale des impôts fonciers

Article précédent
Lettre Ouverte aux Rosnéennes

Article suivant
Restons unis

La gauche augmente de 9,5% la part départementale des impôts fonciers


Hier matin, le Conseil Départemental a voté son nouveau budget, avec l’abstention remarquée de deux-Vices Présidents du Front de Gauche, affichant ainsi leur mécontentement à l’égard de la direction budgétaire empruntée par Stéphane Troussel. Cette nouvelle programmation financière contient plusieurs dimensions que je ne peux que condamner.

 

Tout d’abord, le Conseil Départemental a voté une nouvelle hausse de 9,5% des impôts fonciers sur le bâti. Ce matraquage fiscal aura à la fois des répercussions néfastes sur les propriétaires, mais également, par voie de conséquence, sur les locataires qui verront peut-être leur loyer grimper afin de compenser  cette augmentation brutale de la part départementale des impôts fonciers. Sur la dimension plus politique, ce vote fait ressortir les contradictions portées par Magalie Thibault, conseillère municipale de l’opposition à Rosny et conseillère départementale. En 2015, lorsque la majorité municipale rosnéenne a dû voter une augmentation contrainte des impôts locaux, bien moindre, la section locale du PS a fustigé l’exécutif municipal en l’accusant de tous les maux du monde : mauvaise gestion, choix nuisibles au développement de la commune, refuser d’emprunter plus…. Vous comprendrez ainsi ma surprise lorsque j’ai appris que cette même personne, prolifique donneuse de leçon,  qui attaquait avec force le choix difficile auquel la majorité a dû résoudre pour absorber la baisse drastique des dotations de l’Etat, a voté pour un budget qui augmente significativement les impôts fonciers en Seine-Saint-Denis.

 

Plus grave encore : le département a décidé de réduire ses financements dédiés aux crèches municipales de 9 millions d’euros, dont 345 850€ de pertes rien que pour Rosny ! Cet abandon des socialistes nuira aux enfants qui fréquentent les crèches communales, mais également aux parents qui seront confrontés à de grandes difficultés si faute de moyens, le nombre de places venait à diminuer. Ce désengagement, je l’ai appris brutalement, comme vous par la presse. Pensez-vous que Frédéric Molossi, Vice-Président du Conseil Départemental chargé de l’enfance et de la famille, élu sur le canton Rosny-Montreuil, a pris la peine de me tenir informé ? Que nenni ! Et il en va de même pour son binôme Magalie Thibault, pourtant conseillère municipale de Rosny. En votant pour ce budget, Madame Thibault n’a rien fait pour défendre les crèches qui sont implantées dans notre ville, menaçant ainsi l’équilibre budgétaire de ces structures

 

Au cours de leur campagne électorale, Monsieur Molossi et Madame Thibault ont martelé que « l’éducation est [leur] priorité absolue ». Dès le premier vote du budget, les Rosnéens peuvent constater que les engagements pris par les candidats socialistes ont été rapidement mis de côté…

Publié le 11/03/2016

Commentaire

Recopiez le code