Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • Les maires "braqués" par le gouvernement ou les dérives du pouvoir

Article précédent
Découpage du Grand Paris : le Gouvernement se f.....

Article suivant
Quand Barto s'en prend à la personne de Valérie ...

Les maires "braqués" par le gouvernement ou les dérives du pouvoir


Entre les calculs politiques pour essayer d’endiguer tant bien que mal l’échec annoncé des élections régionales, l’absence totale de cohérence dans les propos, la volonté de tenter de faire bonne figure en essayant de respecter des promesses prises sans réflexion et des annonces contradictoires, c’est à se demander s’il y a bien quelqu’un à la tête de l’Etat.

Enchainant les couacs ministériels pour faire face à des situations que le gouvernement n’a pas su ou voulu prévoir, l’Etat vacille sur ses bases et l’absence de ligne directrice se fait cruellement sentir.

Après avoir dépouillé les communes de France et leur avoir imposé des transferts de charges, non content de les accuser de mauvaise gestion, le gouvernement reste sourd pour le moment aux sollicitations de l’Association de Maires de France. En effet, ni le Premier ministre, ni le président de la République n’ont souhaité répondre à la traditionnelle invitation de François Baroin et d’André Laignel pour le congrès de l’AMF. C’est une première qui marque, preuve s’il en fallait, de dédain de l’exécutif envers les élus de terrain.

Il y a quelques jours, c’est le secrétaire d’Etat au Budget qui a invité des contribuables aux revenus modestes n’ayant pas encore payé leurs impôts locaux pour l'année 2015 à s'abstenir de le faire, tout en promettant un remboursement rapide à ceux qui avaient déjà réglé leur facture...

Phénomène inédit en France, quand un représentant du pouvoir public se saborde lui-même avec la bénédiction du Président et du Premier ministre.

Ce manque de constance est navrant a fortiori au plus haut niveau de l’Etat qui racole ainsi le chaland dans un but purement politicien.

Il est plus que temps pour l’alternance, la reconquête est en marche et ça commence les 6 et 13 décembre par les élections régionales.

Moi, j’ai choisi Valérie et vous ?

www.valeriepecresse2015.fr

Publié le 04/11/2015

Commentaire

Recopiez le code