Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, 1er Vice-Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2017 / 2018
  • L'âne qui voulait être roi

Article précédent
Au marché de Noël de l'Ecole du centre

Article suivant
Le Noël des foyers-logements

L'âne qui voulait être roi


Consternant, le nouveau tract du parti socialiste local distribué ce vendredi et qui prouve l'incompétence notoire de mon opposant : il juge " scandaleux " le fait que le budget de la Ville de Rosny-sous-Bois soit " si mal géré qu'il y aura un excédent de recettes de fonctionnement " ...

Quelle imbécilité, et la preuve d'une ignorance totale de la construction même du budget d'une collectivité ! Explications : les dépenses d'équipement, dans toutes les collectivités de France et de Navarre, sont financées, au-delà de l'emprunt et des quelques recettes provenant notamment par exemple des taxes d'urbanisme, essentiellement par l'excédent justement qui peut être dégagé dans la section de fonctionnement : en d'autres termes, la section de fonctionnement d'une commune est nécessairement excédentaire et plus cet excédent est important, plus la Ville peut investir dans des équipements indispensables à ses habitants (écoles, voiries, équipements sportifs et culturels, etc.) et moins elle s'endette !

Cela fait peur que cet opposant socialiste, par ailleurs cadre A dans une collectivité territoriale, méconnaisse à ce point les bases mêmes d'un budget municipal que la plupart de nos agents maitrisent sur le bout des doigts.

Moralité : l'âne qui voulait être roi...

Publié le 20/12/2013

Commentaire par VAVASSORI CHarles le 21/12/2013 à 20:43:58

Merci à Mr Vachieri......car comme a dit Chamfort, ce poëte-écrivain du 18ème siècle : " La plus perdue de toutes les journées est celle ou l'on n'a pas ri "...et j'avoue qu'en prenant connaissance de ce qu' a écri Mr Vachieri j'ai bien ri .... et grâce à lui je n'ai pas perdu ma journée .
Donnez nous encore l'occasion de rire souvent .....mais surtout ne finissez pas comme ce pauvre Chamfort.....
Vite ...une prochaine déclaration amusante ..... dont vous avez le secret ...
Merci d'avance .

Commentaire par Monique GEARD le 21/12/2013 à 14:26:04

« Consternant, le nouveau tract du parti socialiste local distribué ce vendredi et qui prouve l'incompétence notoire de mon opposant : il juge " scandaleux " le fait que le budget de la Ville de Rosny-sous-Bois soit " si mal géré qu'il y aura un excédent de recettes de fonctionnement " ... »
Le PS doit envoyer le personnage suivre un stage de formation concernant l’élaboration d’un budget municipal et plus particulièrement le budget de fonctionnement. Ce triste sire apprendrait que le budget est composé de deux grands postes, le fonctionnement et l’investissement, que chaque poste doit être équilibré, c'est-à-dire que les recettes doivent être égales aux dépenses.
Il apprendra que le principe budgétaire le plus important est le principe de l’équilibre budgétaire, qui s’applique aussi bien au budget primitif qu’au budget supplémentaire et aux budgets annexes. Le budget primitif et le budget supplémentaire doivent être votés en équilibre selon l’article L 1612-4 du code général des collectivités territoriales.
Pour être en équilibre réel, le budget doit remplir trois conditions :
1) l’équilibre doit être réalisé aussi bien pour la section de fonctionnement que pour la section d’investissement ;
2) les recettes et les dépenses doivent être évaluées de façon sincère, c’est-à-dire qu’elles doivent avoir fait l’objet d’une évaluation excluant toute majoration ou minoration ;
3) le remboursement de la dette en capital, remboursement qui figure en dépenses de la section d’investissement (alors que le remboursement des intérêts figure en dépenses de la section de fonctionnement), doit être couvert par des ressources définitives, c’est-à-dire par l’autofinancement et par les recettes propres de la section d’investissement, à l’exclusion des ressources d’emprunts.
Cette troisième condition de l’équilibre budgétaire nécessite quelques explications complémentaires : l’autofinancement est constitué par l’excédent des recettes de fonctionnement sur les dépenses de fonctionnement.
Notre personnage reproche une trop bonne gestion de la commune !!!! Pour ma part, je le soupçonne d’avoir une arrière pensée, en effet, dans le dernier Rosny mag, il se réjouit que le Maire a été sanctionné par le Tribunal Administratif. La commune est trop bien gérée à son goût, ou plutôt l’excédent n’est pas utilisé comme le voudrait la doxa socialiste, c'est-à-dire, afin de financer les rythmes scolaires. Ce que ce personnage oublie : le financement des rythmes scolaires est récurrent, l’embauche d’une personne doit être budgétisée, non pas pour un an, mais pour trente ans. C’est ce que l’on appelle une bonne gestion, de père de famille.
 

Commentaire par Capillon Patrick le 20/12/2013 à 18:53:43

Par ailleurs, tract injurieux vis à vis de l'Adminsitration communale qui depuis de nombreux mois travaille sur ce projet de réforme scolaire. De plus, et cerise sur le gâteau, bon nombre de parents d'élèves des deux fédérations ainsi que des enseignants m'ont interpellé pour manifester leur étonnement et leur stupéfaction devant de tels propos.

Commentaire par gaplif le 20/12/2013 à 15:59:51

Comparer Vachieri à un ane est insultant pour ce dernier .
qu'a fait cet ane pour être comparé à ce personnage ?
Attention que Brigitte Bardot .ne porte pas plainte....
trève de plaisanterie , imaginer la ville dans les mains d'un tel individu ce n'est même pas posible.
une telle ignorance et un degré de mauvaise foi pareil sont digne d''un président de république bananière ou d'un aparatchik d'une province soviétique.Alertons haut et fort les Rosneens sur le niveau de ce cuistre !

Commentaire

Recopiez le code