Claude Capillon
Maire de Rosny-sous-Bois, Président de Grand Paris Grand Est
www.claudecapillon.fr

  • Articles 2018 / 2019
  • Présidentielles 2017 : Cachez ces programmes que je ne saurais voir !

Article précédent
Hommage à la journée mondiale des droits des fem...

Article suivant
Emmanuel Macron et l’exonération de la taxe d...

Présidentielles 2017 : Cachez ces programmes que je ne saurais voir !


De mémoire d’électeur, je ne me souviens pas d’une élection aussi spéciale. En effet, la présidentielle de 2017 se joue uniquement sur le terrain de la communication.

Au diable les projets !

Cachez ces programmes que je ne saurais voir !

Les médias veulent des affaires, au détriment de ce que les différents candidats proposent aux Français pour les cinq prochaines années ! C’est ça qui fait vendre…

Les Rosnéens qui s’y sont intéressés le savent, François Fillon n’était pas mon favori durant la primaire ouverte de la droite et du centre. Toutefois, il a été choisi démocratiquement pour représenter ma famille politique à la présidentielle. En tant que tel,  mon soutien lui revient naturellement, tout comme je l’avais annoncé aux militants dès le soir du second tour.

François Fillon a surement commis des erreurs de nature à décevoir certains. Mais doit-on pour autant éluder son projet pour redresser la France ? Je ne le pense pas.

Je suis bien conscient que les Français désirent davantage de morale et de transparence dans la vie politique. La candidature de François Fillon est plombée par toute cette agitation judiciaire, j’en conviens. Mais il reste le candidat au programme le plus abouti et le plus courageux afin de remettre la France sur les rails de la croissance.

Le candidat de la droite et du centre propose des mesures ambitieuses, jouant cartes sur table dès le début de sa campagne pour la primaire. Sa vision pour la France, et les moyens qu’il souhaite déployer afin de redresser le pays, sont totalement assumés, quitte à diviser.

Mais pour moi c’est cela un chef d’Etat ! Un homme qui ne recule pas devant un choix. Qui préfère trancher plutôt que de laisser un problème entier. Un meneur qui ne tente pas de concilier la chèvre et le chou, par manque de courage politique et de vision sur le long terme.

Cette absence de cap, nous pouvons la remarquer dans les déclarations successives d’Emmanuel Macron, de Marine Le Pen et de Benoît Hamon. L’un présente un programme qui s’inscrit dans la continuité de l’action menée par François Hollande et qui  fait miroiter des cadeaux à tous (alors même que certaines propositions semblent se contredire), la seconde promet tout et n’importe quoi à ceux qui veulent bien l’entendre, tandis que le dernier est revenu sur la principale mesure avec laquelle il avait fait campagne lors de la primaire : le revenu universel…

Si les électeurs de gauche n’en ont peut-être pas marre d’être dupés, ce n’est pas le cas de la majeure partie des Français. Voici la raison pour laquelle je soutiens François Fillon. C’est, le seul à avoir un programme politique qui a conservé, depuis le début, sa ligne directrice et sa cohérence.

Je n’adhère pas de manière inconditionnelle et conserve un regard critique, mais dans cette période de flou, je suis content d’avoir un capitaine qui sait garder le cap contre vent et marée.

Publié le 13/03/2017

Commentaire

Recopiez le code